Actualités

Le curry japonais : un plat pour se réchauffer

En hiver, les nuits tombent très tôt  au Japon. Dès 16h30- 17h, il fait déjà très sombre, les lumières s’allument dans les maisonnées et l’on se réchauffe en préparant un bon plat. L’occasion pour les familles de se retrouver à la maison pour la préparation d’un vrai curry japonais. Envie de tester la recette, découvrez nos astuces pour réussir sans faillir ce bon met traditionnel japonais.

Comment préparer le curry japonais ?

Le curry japonais se prépare de plusieurs façon mais la manière la plus traditionnelle est de commencer par préparer un roux de curry.

Pour préparer votre plat, il vous faudra :

  • 2 oignons hachés
  • 2 pommes de terre et autres légumes
  • 1 carotte
  • 250 grammes de blanc de poulet ou autre viande
  • 700 ml d’eau
  • 2 cuillère à soupe d’huile végétale
  • 3 verres de riz rond

Il faut tout d’abord faire revenir les oignons et l’ail émincé, quand tout cela est bien revenu ajouter la viande. Puis rajouter les pommes de terre coupées en gros cube et la carotte découpée en gros morceaux également.

Astuce vous pouvez faire mariner la viande dans du vin pendant quelques minutes pour l’attendrir.

Au bout de 5 mn, vous rajouter l’eau et laissez cuire un peu plus de 10 minutes à feu moyen.

Il vous faut ensuite enlever le dépôt sur le bouillon (le terme culinaire est écumer). C’est à ce moment là que vous ajoutez votre curry de roux, 2 petites boîtes suffiront.
Ne reste plus qu’à terminer la cuisson pendant encore 10 minutes de plus et votre curry est prêt pour être déguster.

recette curry japonais

Vous pouvez manger le curry japonais seul ou accompagné de riz, on appelle dans ce cas le plat le kareraisu. 

Cette recette est très facile à réaliser mais si la cuisine exotique n’est pas votre tasse de thé 😉 ou que vous venez d’oublier la casserole sur le feu, vous pouvez toujours commander votre curry japonais en ligne ou d’autres plats chauds japonais ou sushis sur internet.

C’est tout autant délicieux et encore plus savoureux quand vous n’avez que les baguettes à préparer !

 

 

Le saumon à sushi : une sélection partciulière

Préparer des sushis au saumon demande un peu de savoir-faire au préalable. Mais sans être un chef japonais ou maître sushi, il vous faut surtout sélectionner le meilleur produit en amont avec une fraicheur irréprochable. Voici quelques informations nécessaires à découvrir pour sélectionner le saumon de votre sushi plus en conscience. Parce que la cuisine est autant une histoire de passion que de transmission.

Les sushis au saumon c’est tendance !

Le sushi au saumon reste un incontournable des amateurs gastronomiques de sushis. Tellement à la mode que vous pouvez aussi les retrouver sur vos pieds, si vous n’avez pas entendu parler des sushis chaussettes c’est encore le moment de vous mettre à la page !

Mais plus sérieusement, nous ce qu’on préfère ce sont les sushis dans l’assiette et plus particulièrement le sushi au saumon.

En France la consommation de sushi au saumon se développe malgré le coût des matières premières qui ne cesse d’augmenter.

Comment sélectionner le saumon de vos sushis ?

Tout d’abord privilégier la provenance de votre saumon. En tant que gourmet et palais fin, vous devez aussi vous soucier de l’origine de votre saumon. Préféré un saumon bio n’est pas forcément une valeur sure actuellement. Ils sont parfois plus mauvais que les autres.

Selon l’application Yuka qui décripte vos aliments à la loupe, le saumon sauvage d’Alaska est le poisson le plus riche naturellement en astaxanthine donc en antioxydant et forcément sauvage sur cette zone.

Mais face au renouvellement des ressources, l’enseigne Biocoop recommanderait plutôt un sauvage ou un saumon d’élevage provenant de l’Atlantique Nord-Est (exit le saumon de Norvège) avec une pêche plus respectueuse et consciencieuse.

Difficile de s’y retrouver pour choisir le bon saumon, heureusement des enseignes de restaurants japonais proposent encore une cuisine japonaise authentique et de qualité préparée par de vrais chefs japonais ou formés par des maitres.

La différence se fait alors dans l’assiette et dans la sélection des matières premières comme le saumon.

Le shiso et les sushis : une histoire d’amour et de saveur

Connaissez-vous le shiso, cette petite plante japonaise qui est très utilisée dans la cuisine japonaise ? Ces petites feuilles vertes  sont très aromatiques. Elles apportent de la saveur à vos sushis savoureux préparés par des chefs japonais ou par vous-même !

Le shiso et la cuisine japonaise

Le shiso est très utilisée dans la cuisine japonaise. Cette plante ressemble à la feuille de l’ortie. Elle peut être de couleur verte dans ce cas on l’appelle le shiso ” ao jiso “. Mais également de couleur violette sous la dénomination ” aka jiso “.

Elle a un petit goût de menthe un peu acidulé, c’est surprenant.

Vous pouvez retrouver le shiso dans de nombreux plats japonais : dans vos lunch box de sashimis que vous prenez parfois pour le déjeuner par exemple.

Mais aussi dans de délicieux beignets ou tempuras de shiso. Et en accompagnement crue ou coupée en fines lanières avec des brochettes de poulet ou boulettes comme dans le plat chaud japonais : le Yakitori.

cuisine japonaise marseille shiso

Où peut-on trouver du shiso ?

Vous pouvez en trouver dans certaines épiceries asiatiques, mais c’est assez rare en France.

Si vous trouvez des graines, vous pouvez également tenter l’expérience dans votre jardin et voir si cela pousse bien sous nos latitudes.

Sur internet, vous pouvez également trouver du shiso auprès de certains restaurants japonais qui en vendent en ligne. Vous pouvez en profitez pour passer alors vos commandes de plateaux de sushis dans la foulée 😉 !

 

 

Accord met vin pour le chirashi au saumon

Vous êtes un inconditionnel du Chirashi au saumon ? Vous aimeriez connaître le meilleur accord mets vins sushis pour ce met si délicat ? Jetez un coup d’oeil ci-dessous et trouvez les meilleurs vins à accorder avec votre prochaine soirée entre amis autour d’un plateau de sushis.

La consommation du vin au Japon

Depuis la libéralisation de ventes d’alcool au Japon dans les années 70, la consommation de vin suit une courbe croissante. Même si nous l’avons vu précédemment la bière japonaise est loin devant en terme de volume !

accord mets vins sushis japon

source : National Tax Agency

Même si les vins français représentent encore 22% de importations du marché, les vins Chiliens devancent désormais la France. Paradoxalement les productions locales ne prennent pas plus que cela dans le pays.

Les japonais sont de fins dégustateurs

Il faut dire que les japonais sont de plus en plus “éduqués” à l’art de déguster le vin et l’engouement pour le vin est très important. Plus seulement pour l’aspect “santé” qu’il représentait à l’époque du “French paradox”.

Les manga autour des mets, du vin, des sushis ou des chirashis au saumon sont là pour le prouver, mais le facteur déclencheur fût le titre de meilleur sommelier du monde, remporté par Shinya Tasaki en 1995, à seulement 37 ans. 

Il est décoré pour ce titre par l’empereur du Japon !

Le vin n’est plus un breuvage, mais devient un art de vivre à la japonaise.
Les japonais excellent par ailleurs dans la dégustation et les accords mets vins. Les bons dégustateurs ont une mémoire gustative impressionnante !

Quel vin boire avec le Chirashi au saumon ?

Mais quel vin peut-on servir sur des sushis, quel accord mets-vins sushis privilégié sur un Chirashi au saumon. Sur ce type de sushis nous allons privilégier un vin blanc sec et plutôt jeune.
Partez du côté des vins de bourgognes blancs pour le accord comme un Chablis, un Pouilly Fuissé ou un Mâcon.

Pour un accord encore plus subtil, testez l’accord sushis avec un Cava espagnol.

Vous ferez plus d’un émule car pour un plat aussi fin, un grand vin sera à la hauteur de vos attentes et c’est une valeur sure pour un accord mets-vins autour des sushis.

 

Manger des sushi dans les règles de l’art

Manger des sushis c’est tout art au japon. Nous vous dévoilons quelques secrets à suivre pour que cette cérémonie, à l’instar de celle du thé, soit un moment gourmand et savoureux !

Choisir des sushis de qualité

Si vous n’êtes pas habitué à manger des sushis, il vaut mieux tenter votre première expérience dans un établissement qui a bonne réputation.

  • La fraicheur du poisson est essentielle. Alors n’hésitez pas à regarder sur les boutiques en ligne de sushi, les labels et les valeurs du restaurant de sushi et d’autant plus si c’est de la vente à emporter.
  • L’ingrédient principal le riz doit être également de très bonne qualité.
  • Renseignez-vous sur le Chef qui prépare les sushis : respecte-t-il la tradition, les sushis sont-ils préparés de façon artisanale ? Toutes ces questions sont importantes car selon votre expérience gustative, vous deviendrez ou pas un inconditionnel du sushi.

Se préparer à la dégustation de sushi

Tout d’abord lavez-vous les mains avec une serviette chaude que l’on vous présentera.

Ensuite, commandez de préférence directement vos sushis auprès du Chef afin qu’il vous recommande et présente les différentes spécialités lui-même.
Pour le reste, les boissons, la limonade ou la bière japonaise vous pourrez le commander directement au serveur.

Versez ensuite la sauce soja dans le petit bol mais ne remplissez qu’à mi-hauteur.

Si vous ne craignez pas le côté relevé du wasabi (petite pâte verte) déposez-en un peu dans la sauce soja. Puis mélangez avec une baguette.
manger des sushis
Prenez votre sushi entre vos baguettes ou avec les doigts (voir une fourchette si cela est plus confortable pour vous) et trempez la partie poisson du sushi dans la sauce. Puis dégustez, savourez, manger le sushi délicatement.

N’oubliez pas entre chaque bouchée de sushi de manger un peu de gingembre pour vous rafraichir le palais !

Vous êtes parés pour manger des sushis seul ou en amoureux.